Bienvenue sur l'observatoire citoyen des zones humides d'Alsace

Connaissez-vous l’ensemble des services rendus par les zones humides ?

En parcourant les différentes pages de ce site vous pourrez trouver des réponses à vos questions et surtout participer au recensement des différentes zones humides en vue de créer un observatoire.

Qu'est-ce-qu'une zone humide ?Une zone humide est un écosystème dans lequel l'eau contrôle le milieu naturel et influe sur la vie animale et végétale de ce lieu. On y trouvera une faune et une flore spécifiques comme des libellules, certains oiseaux, des amphibiens... Elles permettent d'épurer l'eau, de limiter les crues, ou encore d'améliorer le cadre de vie.
L'eau douce (ou salée dans d'autres région que la nôtre) peut être présente de façon permanente ou temporaire. Différentes dénominations s’appliquent à ces zones selon leur taille, la durée de la période de submersion et la végétation présente : mares, roselières, prairies, ried, forêts humides…

Trois critères permettent donc d’identifier une zone humide :

  • la présence d’eau,
  • la présence d’une végétation hygrophile, c'est à dire qui aime l’eau,
  • la présence de sols hydromorphes, c'est à dire présentant des caractéristiques liées à un engorgement temporaire ou permanent

Pourquoi avoir créé cet observatoire ?

Les paysages qui nous entourent sont bien souvent le résultat des activités humaines et ce, d'autant plus dans les régions densément peuplées comme l'Alsace. Les transformations à première vue bénéfiques pour l’homme ne le sont pas forcément pour l’environnement naturel. Par exemple, la fragmentation des milieux (par des routes ou autre aménagement) entraîne une simplification du paysage et un changement au niveau des interactions entre les éléments vivants (faune et flore).

Dans une optique de conservation et protection de nos paysages, il est important de réagir dès maintenant. La Trame verte et bleue constitue l’un des grands projets issus du Grenelle de l’environnement. Il s’agit d’un outil pour la conservation et la restauration d’un réseau écologique, en réponse aux processus de fragmentation qui morcellent et réduisent la superficie des habitats des espèces et menacent leur survie. Pour l’appliquer au mieux sur les petites zones humides, des actions de restauration ou création sont possibles et accessibles à tous. Elles serviront de refuge à la biodiversité ou encore mieux feront partie d'un réseau de zones humides suffisamment proches pour que les espèces puissent interagir : les corridors écologiques. Or pour créer ce réseau, encore faut-il savoir localiser les milieux naturel déjà existants, et c'est là tout l’intérêt de cet observatoire !